Témoignage

Aurélie, Foyer de Clair Logis Laxou

Mes objectifs sont de retrouver un travail et un chez moi, vivre décemment comme tout le monde.

Découvrez d'autres témoignages

Naira,
Foyer de Salvador de Bahia

Naira, de Salvador de Bahia

Je m’appelle Aurélie, j’ai 22 ans et je suis à la recherche d’un emploi.
Je suis accueillie actuellement au Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale Clair Logis Troyes (en collectif) depuis le 22 juillet 2013.
Je suis arrivée à Clair Logis via le SIAO, (c’est une plateforme qui recueille toutes les demandes d’hébergement et qui oriente vers les structures adéquates en fonction de nos demandes) et je souhaitais venir à Clair Logis parce que ce n’est qu’un public féminin (au CHRS), c’est un foyer réconfortant où les travailleurs sociaux sont très présents à nos côtés pour nous soutenir dans nos démarches.
Avant d’arriver à Clair Logis, j’avais un emploi (un CDD) comme standardiste qui s’est terminé. J’avais mon petit appartement à Troyes. Après la fin de mon contrat, j’ai pu bénéficier pendant 6 mois des allocations chômage. Je continuais à chercher un travail, en vain. Suite au chômage prolongé, ne percevant plus rien, j’ai accumulé les dettes et j’ai dû prendre la décision de quitter mon logement. Ne pouvant pas être accueillie dans ma famille, j’ai fait les démarches pour une demande d’hébergement puisque je n’avais plus aucune ressource.
Clair Logis m’aide dans différents domaines mais le principal est d’essayer de trouver une stabilité, un emploi sans compter un toit et à manger. Mes objectifs sont de retrouver un travail et un chez moi, vivre décemment comme tout le monde. Je suis bien à Clair Logis mais dans tous les cas, j’aurais préféré continuer à vivre dans mon petit appartement, je me sentais plus autonome. Je me sens un peu « différente » des autres jeunes de mon âge, qui vivent chez leurs parents, je me sens dépendante des autres, ce qui n’est pas toujours simple mais je n’ai pas honte non plus d’avoir besoin d’aide, d’un coup de pouce pour m’en sortir. Encore heureux qu’il existe des structures comme Clair Logis.

Partager cette page :