Témoignage

Seynabou, Foyer de Kaolack

Claire Amitié, nous apprenons beaucoup de choses.

Découvrez d'autres témoignages

Naira,
Foyer de Salvador de Bahia

Naira, de Salvador de Bahia

Je m’appelle Seynabou, élève en troisième année de formation à Claire Amitié Kaolack. Issue d’une famille de parents séparés, je vivais avec ma grand-mère. Cette dernière est décédée il y a un an, ce qui a rendu ma situation encore plus difficile. A Claire Amitié, nous apprenons beaucoup de choses et j’aime beaucoup la broderie et c’est d’ailleurs grâce à cette matière que j’arrive à contribuer aux frais de ma formation. Actuellement, c’est très difficile pour moi car je suis accueillie dans une famille. Je passe souvent la journée au foyer avec d’autres filles et les animatrices achètent, de temps en temps, un sac de riz pour nous permettre de manger. Par ailleurs, cette année, mon père a voulu me donner en mariage forcé à un homme beaucoup plus âgé que moi et que je n’aime pas. Pour cette raison, je suis restée un mois à la maison sans venir en formation. Il a fallu l’intervention des animatrices pour me sauver de cette situation. Mais le Monsieur a demandé le remboursement de l’argent que mon père lui avait pris. Ce sont les animatrices qui ont payé cette somme. Je remercie beaucoup Claire Amitié qui nous permet à nous, filles issues de familles démunies, de pouvoir nous former et trouver un travail dans la société. Je rends grâce à Dieu pour les personnes qu’il met sur ma route pour m’aider. J’aimerais bien continuer l’année prochaine ma formation en perfectionnement mais je n’en ai pas les moyens. Les animatrices ont pris en charge mes frais de formation cette année. Merci à Claire Amitié et que Dieu lui donne une longue vie.

Partager cette page :