Témoignage

Echos de stagiaire, au Centre Maternel de Bry.

J’ai eu un sincère échange avec les jeunes femmes lors des différents ateliers, ce qui m’a enchantée.

Découvrez d'autres témoignages

Naira,
Foyer de Salvador de Bahia

Naira, de Salvador de Bahia

En septembre et octobre 2014, j’ai effectué un stage exceptionnel, tant sur le plan humain que professionnel, au Centre Maternel  de Bry.
J’ai pu mettre en place des ateliers diététiques reliant la cuisine et des cours sur l’alimentation.
La finalité a été de créer une pyramide alimentaire : un outil du quotidien pour faire ses courses, ses repas et avoir une alimentation équilibrée. Parallèlement, j’ai pu échanger avec les jeunes femmes accueillies sur les besoins de leurs enfants et surtout comment leur mijoter de bons plats en fonction de leurs âges.

J’ai pu aussi leur montrer les plaisirs de la gastronomie française, culture qui pouvait ne pas leur être familière. D’un lasagne acheté en grande surface, elles découvraient un lasagne aux légumes et à la viande fait maison ; d’une simple ratatouille-purée, elles dégustaient des légumes mijotés accompagnés d’un écrasé de pommes de terre à l’huile d’olive et au thym ; de cookies achetés en grande surface, elles mangeaient leurs cookies faits maison avec un jus d’oranges pressées… Je voulais leur montrer que le plaisir de manger était primordial dans une alimentation équilibrée. Etre en bonne santé, c’est manger tous les groupes alimentaires en adaptant les quantités !

J’ai eu un sincère échange avec les jeunes femmes lors des différents ateliers, ce qui m’a enchantée. Il y a eu un réel partage autour des tables de la salle à manger, du jardin et de la cuisine. Les mères étaient très motivées pour apprendre à cuisiner pour leurs enfants. La fierté et la joie visibles dans leurs yeux m’ont énormément apporté. Leur curiosité, leur enthousiasme et leurs anecdotes rythmaient nos après-midis. J’ai aussi pu apprendre quelques plats traditionnels comme les pieds de porc-gombo, le poisson chat, etc. Ces échanges culinaires étaient très intéressants pour que je comprenne leur culture et adapte les cours en fonction de leurs besoins nutritionnels mais surtout en fonction de leurs envies. En alliant tous mes cours diététiques à la cuisine, cela rendait ce moment ludique et j’avais ainsi le droit à toute leur attention (exemple : le cours des fruits avec l’atelier « compotes et compotes remixées avec les smoothies et les chaussons aux pommes »). On y  liait la pratique agréable avec la théorie.

Pour conclure, ce stage a renforcé mon envie de travailler dans l’humanitaire. Le peu que j’ai pu leur apporter a été reçu les bras grands ouverts. Un simple cours sur les purées avait un impact énorme sur leur vie autant sur le plan affectif (la fierté de la mère qui a fait elle-même le repas pour son enfant) que sur le plan budgétaire. Comme dernière anecdote, je me rappellerais aussi du regard émouvant de cette maman quand je lui ai appris qu’elle allait faire elle-même, et avec mon aide, le gâteau pour le 1er anniversaire de son fils. Cécile, étudiante en BTS diététique

Partager cette page :