Témoignage

Maria Rita, Foyer de Salvador de Bahia

L’association retire des enfants et des adolescentes de la rue, leur apprend le sens des responsabilités et les achemine vers le marché du travail.

Découvrez d'autres témoignages

Naira,
Foyer de Salvador de Bahia

Naira, de Salvador de Bahia

Ma fille Andréia a eu la possibilité d’apprendre une profession, de gagner de l’argent et d’acquérir de l’expérience.
L’association qui existe aussi dans d’autres pays, appuie des jeunes et des adolescentes démunies en leur offrant un accès à une formation de coiffeuse, de couturière, d’artisan… Je connais de près Clara Amizade car ma fille Andréa et aussi ma nièce Rafaela sont des exemples de personnes qui ont eu la possibilité d’apprendre une profession, de gagner de l’argent et d’acquérir de l’expérience.
L’association retire des enfants et des adolescentes de la rue, leur apprend le sens des responsabilités et les achemine vers le marché du travail.

Maria Rita, maman d’une jeune de Salvador de Bahia, décembre 2012

Partager cette page :