Nos domaines d’action

Afrique

Les foyers d’Afrique ont été ouverts au Sénégal en 1961 à Kaolack (en savoir plus)  et à Thiès  (en savoir plus) en 1981, en Côte d’Ivoire à Bouaké (en savoir plus) en 1966, au Niger à Niamey (en savoir plus) en 1971, au Burkina Faso à Bobo Dioulasso (en savoir plus) en 1991 et au Bénin à Cotonou (en savoir plus) en 2003.
Les activités ont pour objectif l’insertion sociale et professionnelle de jeunes filles et de jeunes femmes parmi les plus défavorisées et souvent déscolarisées.
Les jeunes reçoivent une formation de base : alphabétisation, économie sociale et familiale, hygiène et santé, bureautique, activités culturelles et une formation humaine intégrale prenant en compte toutes les dimensions de leur être. A l’issue de cette formation, certaines obtiennent des diplômes reconnus par l’État.

Rapport d’activité à télécharger : Claire Amitié en Afrique en 2015

Programme de formation de Claire Amitié en Afrique (En savoir plus)

Cambodge

Le foyer de Claire Amitié à Phnom Penh (en savoir plus) a fonctionné de 1968 à 1975.
Aprés une longue interruption, il a rouvert en 1999 à l’intention d’une centaine d’ouvrières provinciales éloignées de leurs familles. Ces jeunes filles travaillent dans des usines textiles et ont des conditions de travail éreintantes.

Aujourd’hui, 200 jeunes femmes bénéficient du soutien du foyer.
Elles y trouvent un accueil personnalisé, le partage de repas en commun, un suivi médical, des cours de cambodgien et une éducation à la vie.
Certaines deviennent des relais encadrant des groupes d’ouvrières d’usines plus éloignées, en lien avec l’équipe éducative.

 

Brésil

Le foyer Clara Amizade a été ouvert en 1997 à proximité des favelas de la banlieue nord de Salvador de Bahia (en savoir plus).
Il accueille, au foyer et dans trois centres situés dans ces favelas, en journée les jeunes filles qui pour la plupart, vont à l’école le matin ou l’après-midi. Le foyer initie concrètement les jeunes filles à des activités rentables comme la cuisine, la coiffure (avec un diplôme reconnu), la manucure ou la bureautique qui leur ouvrent la voie d’activités professionnelles, sans négliger la formation globale de base.

Au total, Claire Amitié, à l’international, accueille, forme, éduque plus de 1000 jeunes filles et femmes en grande difficulté.
Quatre-vingt éducatrices et collaborateurs sont à leur service. Ils s’adaptent aux contextes des cultures et des pays dans lesquels ils interviennent, mais sont animés par l’inspiration de la fondatrice Thérèse Cornille.

 

 

image_pdf